• Home
  • Importance de l’étiquetage pour les fromages bio et fermiers

Importance de l’étiquetage pour les fromages bio et fermiers

Au-delà de leurs illustrations attrayantes, les étiquettes du fromage bio et fermier jouent un rôle essentiel. Elles fournissent des informations importantes pour les consommateurs, telles que l’origine, les ingrédients, la traçabilité, et la teneur en matière grasse. Ces détails sont réglementés par des lois strictes pour garantir la sécurité et la transparence. Découvrez comment l’étiquette d’un fromage va bien au-delà de l’esthétique et revêt une importance capitale pour les amateurs de fromage soucieux de la qualité et de l’authenticité de leurs produits laitiers.

L’étiquette : plus qu’une simple esthétique

Les étiquettes des fromages arborent souvent de magnifiques illustrations, telles que des vaches, des brebis, des chèvres, ou même des scènes de la région de production ou des portraits de la famille du producteur. 

Cela peut vous intéresser : Café en grain : Comment bien choisir ?

Le but est de fournir aux consommateurs des indices sur l’origine du fromage, comme sa fabrication à la ferme dans une région montagneuse. En outre, cela servira de preuve sur les types de lait utilisés et son origine bio et fermier. En effet, le but est de susciter l’intérêt et le désir d’achat du produit. Cliquez pour en savoir plus sur l’étiquetage du fromage !

Les éléments indispensables sur les étiquettes des fromages

Les étiquettes de fromage sont soumises à des régulations légales (règlement UE n° 1169/2011 et décret du 27 avril 2007). Elles doivent comporter des informations importantes pour garantir la sécurité des consommateurs.

A voir aussi : Cuisine japonaise : où trouver les ingrédients ?

  • Dénomination de vente, y compris les labels AOP et AOC si applicables, avec des précisions sur les critères et l’organisme certificateur.
  • Origine du lait (sauf pour les produits AOP ou BIO), spécifiant l’espèce animale si différente de la vache.
  • Traitement thermique du lait (lait cru, pasteurisé ou thermisé).
  • Liste des ingrédients, notamment pour indiquer les allergènes.
  • Quantité de matière grasse par portion de 100 g du produit final
  • Conditions de conservation, incluant température et humidité recommandées.
  • Poids net.
  • Date de durabilité minimale (DDM) et/ou date limite de consommation (DLC).
  • Numéro de lot, sauf s’il est clairement indiqué dans la DDM ou la DLC.
  • Informations nutritionnelles, obligatoires depuis le 13 décembre 2016.
  • Marque ou nom du producteur avec ses coordonnées.
  • Code-barres pour la traçabilité du produit.

L’importance des informations sur l’étiquette du fromage

La réglementation des étiquettes fromagères répond à des besoins essentiels pour les consommateurs. Tout d’abord, elle permet d’identifier clairement le fromage. Le producteur n’est pas toujours le distributeur. La clarté et la lisibilité des informations évitent toute confusion.

Assurer la traçabilité en cas d’alertes sanitaires est également important. Les autorités compétentes peuvent rapidement obtenir toutes les données sur le fromage pour des actions immédiates comme le retrait du produit sur le marché. Cela peut aussi être l’application des sanctions contre le producteur.

Par ailleurs, l’étiquette peut aussi fournir une assurance au consommateur en indiquant le taux de matière grasse par tranche de 100 g de produit fini. Cette transparence est d’ailleurs appréciée par les adeptes des régimes minceurs.